Graines de lin ou graines de chia ?

Graines de lin, où graines de chia

Le lin (Linum Usitatissimum) est une plante de la famille des Linaceae.
Originaire d’Eurasie, il est cultivé pour ses fibres utilisées dans l’industrie textile et pour ses graines que l’on retrouve dans nos cuisines.

Très intéressantes pour la santé, on prête aux graines de lin de nombreuses vertus. Elles contiennent des lignanes, composés aux propriétés antioxydantes. Sa richesse en oméga 3, plutôt rares dans le règne végétal, font du lin un allié précieux dans la prévention des maladies cardiovasculaires. Le fort taux en fibres des graines aident à réduire le cholestérol et à favoriser un bon transit.

Pour les consommer, vous pouvez utiliser l’huile riche en oméga 3 mais qui ne contient pas les lignanes et les fibres.
Pour utiliser les graines en cuisine, il est nécessaire de les moudre pour les rendre assimilables !

La chia (Salvia Hispanica) est une plante de la famille des Lamiacées. Elle nous vient du Mexique où elle est utilisée traditionnellement par les amérindiens depuis l’époque précolombienne. Elle est maintenant cultivée dans toute l’Amérique du sud pour ses graines (Argentine et Pérou).

Ces dernières ressemblent un peu aux graines de pavot. De couleur brune plus ou moins foncées, elles sont parfois blanches ou grisâtres également. La couleur n’a pas d’incidence sur les propriétés nutritionnelles.
Également riche en oméga 3 et en fibres, elle ne contient pas les lignanes de la graine de lin. Laissez vos graines tremper, elles donneront des mucilages ( gelée translucide ) qui sont des fibres douces excellentes pour le transit.

Alors, graines de lin ou graines de chia ?

Il semblerait que le lin sorte victorieux de la comparaison.
Toutes deux, riches en protéines et en oméga 3, les graines de lin le sont bien plus. Mais là où la différence se fait, est par rapport aux lignanes.

Antioxydants mais également principaux acteur de la protection cardiovasculaire et effet anti-cancer notamment pour le cancer du sein. « Les femmes dont la consommation en lignanes est de 25% supérieure à la moyenne voient un risque de cancer du sein diminué de 17% par rapport à celles qui en consomment moins. L’effet protecteur est limité aux cancers hormono-sensibles* ».

Les graines de chia l’emportent tout de même pour les apports en calcium et en fibres.
Les deux trouvent leur place dans votre cuisine. Le lin fraîchement moulu sur vos salades

ou en huile d’assaisonnement, le chia peut remplacer l’huile ou les œufs dans les préparations boulangères à hauteur d’un volume de graines trempées dans neuf volumes d’eau.

À vos fourneaux!

Praticien de santé Naturopathie Massage – bien-être
Formation au Cenatho certifié FENA Tel:0692204782
site web : guillaumepouchainnaturopathe.com